Devis assurance VTC

Coût d'un appel local

Mutuelle santé
DEMANDEZ UN DEVIS POUR VOTRE ASSURANCE AUTO

Marque

Modéle

Date Naissance

Date d'effet de permis

Puissance Fiscale

Mise en circulation

Bonus Malus

Motif de résiliation



Quelle assurance auto pour les VTC ?

Une assurance professionnelle qui couvre un grand nombre de risques est primordiale pour les chauffeurs de VTC, vu les risques auxquels sont confrontés ce genre de conducteur.

Quelle est la différence entre Taxi et VTC ?

Plusieurs plateformes internet qui permettent de lier les clients aux VTC (véhicules de transport avec chauffeur) comme Uber, Allocab,…

Les chauffeurs de taxi sont de plus en plus agressifs envers les VTC, notamment à cause de l’autorisation de stationnement délivrée par les préfectures.

Cette autorisation est quasi-gratuite certes, mais les nouvelles plaques de taxi sont plus rare de nos jours.

Pour le cas de Paris un budget atteignant 350.000€ et une durée d’attente variant entre 15 et 18 ans est requise.

Cela n’est pas du tout le cas pour les VTC, malgré que la législation est devenue de plus en plus exigeante.

Quelles sont les conditions pour devenir chauffeur de VTC ?

Pour devenir chauffeur de VTC, 7 conditions s’appliquent :

  1. Passer un examen sous la forme d’un QCM composé de 5 épreuves pour un total de 110 questions. Cet examen remplace la formation de 250 heures préalablement exigée. Sont exonérés de l’examen les chauffeurs professionnels de transport de personnes possédant au moins 1 an d’expérience au cours des 10 dernières années.
  2. Avoir suivi l’enseignement de prévention et secours civiques de niveau 1 (PSC1) depuis moins de 2 ans.
  3. Etre titulaire du permis B depuis plus de 3 ans (plus de 2 ans en cas de conduite accompagnée).
  4. Obtenir une attestation d’aptitude physique délivrée par la préfecture.
  5. Ne pas avoir fait l’objet d’une condamnation de 6 mois ou plus.
  6. Disposer d’un véhicule pouvant transporter de 4 à 9 personnes, d’au moins 4 portes, âgé de moins de 6 ans et d’une puissance égale ou supérieure à 84 kW (114 ch).
  7. Pour ce qui est du statut juridique, il peut aller de l’auto-entrepreneur à la société de transport.

Assurance auto VTC :

Contrairement au covoiturage, une activité de VTC est considérée comme un transport de personnes à but lucratif, donc le contrat d’assurance auto standard n’est pas accepté.

Pour les chauffeurs de VTC il faut obligatoirement souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle, et ce depuis octobre 2014.

Une assurance responsabilité civile professionnelle vous permet d’être couvert lors de dommages corporels, matériel ou immatériel occasionné au client.

Par exemple lors d’une erreur de destination amenant à une perte d’argent pour votre client.

Elle vous permet également d’être couvert lors de dommages occasionnés à un tiers (piéton, autres conducteurs,…)

De plus en plus de compagnies d’assurances proposent des offres aux chauffeurs VTC avec des garanties diverses pour subvenir aux besoins de tous les chauffeurs VTC.

Des garanties peuvent être ajoutées à votre contrat d’assurance auto VTC comme  la garantie conducteur, à savoir :

L’indemnisation dans la limite de la valeur à neuf, la prise en charge des stages de récupération des points de permis, une garantie des dommages subis par le véhicule (vol, incendie…); l’assistance au véhicule et forfait journalier en cas d’immobilisation de votre voiture.

Les passagers, eux, sont couverts par une garantie illimitée en ce qui concerne les dommages corporels.

Découvrez nos partenaires

allianz
Alptis
april
aviva
AXA
smatis
GMF
probtp
swisslife
smam
asaf
generali
covea